Notre approche constructive

Une passion commune

 

 

Notre intérêt pour la construction en bois, notamment l'écoconstruction, est une assez vieille histoire, qui remonte à plusieurs années. Elle commence concrètement par l'auto-construction de nos maisons respectives, dans le Trièves (Isère). J'ai rencontré John lorsque j'ai débuté l'autoconstruction de la mienne, aventure que je ne pouvais mener seul. Je cherchais alors quelqu'un, très bon bricoleur, pour m'assister, me conseiller. C'est ainsi que j'ai embauché John, pendant quatre mois. Il a ensuite construit la sienne, et c'est à ce moment là qu'est née l'idée de créér une entreprise. Nous étions sollicités pour construire la maison d'amis, et après l'obtention d'un CAP de charpente, Home eco est née. Depuis l'équipe s'est étoffée de charpentiers, tous passionnés par l'éco-construction.

 

Des maisons ossature bois basse consommation

 

 

Nous sommes animés par l'envie de faire de beaux projets, innovants, à faibles consommations énergétiques. Toutes nos constructions actuelles pourraient prétendre au label BBC-Effinergie (bâtiment basse consommation), soit pour des bâtiments neufs un seuil de 50 kWhEP/m²SHAB/an, et de 80 kWhEP/m²SHAB en rénovation (EP=énergie primaire). Les consommations prises en compte dans ce calcul concernent le chauffage, l'eau chaude sanitaire (ECS), la climatisation, l'éclairage et les auxiliaires de chauffage et de ventilation. Ces exigences sont corrigées par un coefficient de rigueur climatique, en fonction de la zone climatique et de l'altitude. Ainsi le seuil dans le neuf peut varier de 40 à 75 kWhep/m²/SHAB/an.

Nous ne travaillons qu'avec des matériaux écologiques :

- isolants dit "naturels" tels que la ouate de cellulose, d'un très bon rapport qualité prix. La ouate est issue du recyclage du papier journal. Son énergie grise, c'est-à-dire l'énergie utilisée pour sa production, sa transformation, son recyclage et son éventuel transport, est faible, de l'ordre de 40 kWh/m3 (calculée hors transport), comparée à celle de la laine de verre;

- des panneaux de bois à faible émission de formaldéhyde (type Wodego MFP pour les platelages ou les contreventements intérieurs), dont la teneur en formaldéhyde est deux fois moindre que la norme européenne E1 (0.37 pour 0.8);

- de la tuile terre cuite plutôt que béton, des fenêtres performantes (Bildau). Celles-ci sont isolées en périphérie non pas avec de la mousse expansive mais avec de la laine ou du textile recyclé (panneau Métisse), ou un joint mousse expansif spécifique, l'Illmod trio;

- de l'EPDM (caoutchouc) en étanchéité des toitures terrasses, un matériau neutre, résistant aux UV, non issu de la filière pétrolière;

 

Nous fabriquons des maisons aux murs perspirants, procurant donc un bon confort hygromètrique, et très étanches à l'air (tests d'infiltrométrie Q4 Pa-surf de 0.16 à 0.3 m3/m²/h). C'est pourquoi il est indispensable de ventiler ces habitations, de préférence avec une ventilation double-flux. Même si les murs sont capables d'absorber une partie de la vapeur d'eau produite par les habitants, ils ne peuvent tout stocker. En outre il faut évacuer le CO2, les polluants intérieurs (COV, etc), les odeurs. Nous préconisons des double-flux type Zehnder, Paul, Hélios, Dantherm,  afin de perdre le moins de calories possibles (échangeurs à haut rendement), d'obtenir le meilleur confort phonique, et les plus grandes facilités d'entretien du groupe et de nettoyage du réseau.

 

 

Des bois de pays

 

 

Nous essayons de travailler systématiquement avec des bois non traités, si possible du Douglas, classé naturellement en classe 3 lorsqu'il est purgé d'aubier. Depuis le début nous nous fournissons chez un scieur de la Loire, Jean-Louis Pothier, qui dispose d'un séchoir et nous fournit des bois calibrés (photo ci-dessus). Quel que soit le projet Jean-Louis nous fournit des bois de différentes sections, séchés, rabotés. Nous pouvons ainsi varier les structures, les épaisseurs de murs, les vêtures, et nous adapter aux exigences des architectes, des maîtres d'œuvres, des maîtres d'ouvrage.

 

Des projets variés, des compétences multiples

 

 

Les projets que nous réalisons sont variés, différents tant dans les techniques utilisées (contreventement intérieur, photo ci-dessus, ou extérieur, structure poteaux-poutres), que dans les budgets, de la maison complète (ossature, isolation, vêtures, charpente, toiture, zinguerie, cloisons intérieurs, terrasses) à de petites extensions tout aussi passionnantes. Nous proposons également nos services pour assister des projets autoconstruits (conseils, accompagnement technique et pratique). Nous aimons la réflexion sur les projets en amont, la confrontation d'idées avec les architectes, les thermiciens et, bien sûr, les clients. Nous essayons de nous former régulièrement, de nous tenir informés de l'évolution des techniques et des matériaux disponibles, pour ne pas perdre de temps et faire des maisons plus écologiques, plus économes, plus agréables. Nous disposons d'un logiciel de calcul des structures bois, et d'un logiciel de dessin/conception de maisons ossature bois, pour la préfabrication. Les autres charpentiers de l'équipe, Sylvain, Eric, Benjamin, Raphaël, se passionnent également pour ces modes constructifs, se forment avec nous, et sont polyvalents.

 

Une équipe en formation continuelle

Nous sommes depuis 2012 abilités à poser une étanchéité de toiture terrasse EPDM (caoutchouc), produit intéressant de par sa longévité (50 ans), ses propriétés mécaniques (élasticité et résistance aux UV), son énergie grise moins importante que celle des bitumes.

Eric, qui a rejoint l'équipe en 2012, est un zingueur confirmé qui peut effectuer tout type de travail en zinc (couverture à joints debouts, à tasseaux, abergements, rénovation, etc).

Benjamin, qui nous a rejoint à l'automne 2012, vient de l'ingéniérie structures bois (SCOP Gaujard technologies).